Fibonacci vs Ichimoku : quel indicateur utiliser pour son trading ?

Si vous venez d’honorer de votre présence les marchés financiers, et que vous avez l’intention de faire du trading, il y a une multitude d’outils que vous pouvez utiliser pour y arriver. En effet, les chiffres que présente le marché boursier sont considérés comme aléatoires, et ce, à tort. En effet, leur évolution est calculée et déterminée par certains indicateurs.

Parmi les indicateurs les plus connus se trouvent la suite de Fibonacci et Ichimoku. Il faut avouer que ces 2 indicateurs font l’objet de débat, afin de savoir lequel est le meilleur, et celui qui devrait être obligatoirement choisi pour faire son trading. Voici un petit tout d’horizon !

L’indicateur Fibonacci

Il a été mis en place ou inventé par le mathématicien italien Léonard Fibonacci. En effet, il a pu trouver une connexion entre les chiffres qui proviennent de l’Orient et ceux de l’Occident. C’est ainsi qu’on parle souvent de la suite Fibonacci. Cet indicateur permet essentiellement de déterminer une suite de chiffres entiers parmi lesquels chacun des résultats est la somme des deux résultats précédents.

C’est ainsi que dans le secteur du trading, cet indicateur est le plus adéquat pour calculer les divers niveaux de résistance et les objectifs que peut atteindre une action. Cela signifie tout simplement, qu’il retrace l’évolution les actions vous permettant en très peu de temps de savoir si une action sera haussière ou baissière.

L’indicateur Ichimoku

C’est indicateur le plus connu par les traders. D’origine japonaise, il est également un bel accessoire permettant de procéder à certaines analyses. Bien vrai qu’au début, il ne faisait qu’office d’indicateur pour les marchés en Asie, mais il est devenu beaucoup plus utilisé dans le monde en raison de sa renommée.

En effet, l’indicateur Ichimoku est très connu par ses signaux, en raison de sa complexité et en raison de son efficacité. On pourrait même dire qu’il remplit le même rôle que l’indicateur Fibonacci. En réalité, il permet au trader d’effectuer ses prévisions sur certaines actions. Cependant, pour le maîtriser il est important de prendre connaissance des divers graphiques qui le composent.

Quel indicateur utiliser ?

S’il se trouve que vous êtes un débutant dans le domaine du trading, et que vous avez nécessairement besoin d’utiliser un indicateur, vous devriez vous pencher vers Fibonacci. En effet, Fibonacci comme la MACD est beaucoup plus simple à utiliser que l’indicateur Ichimoku. Néanmoins, s’il arrive que vous soyez un professionnel dans le trading, et que vous souhaitez faire vos opérations convenablement, vous devriez vous pencher vers Ichimoku.

MACD : pourquoi on ne le recommande pas ?

Le secteur du trading regorge d’une multitude d’éléments tout aussi importants les uns que les autres. Figurent parmi ces éléments, l’indicateur MACD. En effet, il s’agit d’un indicateur assez connu sur le marché, car il permet d’établir certaines prévisions sur les cours. Cependant, il n’est pas très recommandé (voir ici), et ce, pour plusieurs raisons :

Ø  Des calculs préalables :en effet, avant de pouvoir utiliser cet indicateur, il sera nécessaire d’effectuer 2 calculs. Ainsi, vous devez vous baser sur les Moyennes Mobiles Exponentielles suivant des périodes données (égale à 12 et 26 jours),

Ø  Des prévisions prématurées :elles sont à la fois considérées comme des avantages et des inconvénients. En effet, les MACD permettent de prévoir les différents cours des actifs. Cependant, plus la prévision est prématurée, plus le trader est susceptible de commettre des erreurs dans ses opérations de vente et d’achat. C’est pourquoi il est conseillé de l’utiliser avec un autre indicateur.

Ø  Obsolète :l’indicateur MACD est obsolète du moment où il ne se contente de voir que les données passées du marché boursier et ne traite que de l’évolution passée des actions. C’est la raison pour laquelle, il n’est pas aussi fiable que les indicateurs Fibonacci ou Ichimoku.